La remise de la première fleur a eu lieu le 8 novembre 2013 par le jury régional « Villes et villages fleuris » ; elle récompensait un travail de démarche globale comme l’harmonie des couleurs du fleurissement de la ville et le recours à des méthodes respectueuses de l’environnement. Ce label est un outil au service de la politique du Conseil Départemental dans les domaines aussi variés que la promotion touristique, l’attractivité résidentielle ou économique, la préservation de l’environnement ou simplement le paysage.

En 2016, la ville et notamment le service des Espaces Verts se lance un nouveau défi : l’obtention d’une seconde fleur. Un dossier de candidature a est déposé en mai auprès du Président du Conseil Départemental. Pendant l’été, les jurys ont effectué des visites sur site et évalué trois critères :

  • le patrimoine végétal et le fleurissement de la commune,
  • les efforts faits par la commune pour améliorer le cadre de vie et l’engagement dans les actions de développement durable,
  • l’animation et la valorisation de la démarche.

Le 7 novembre 2016, la palmarès breton a été dévoilé : la Ville de Langueux obtient une seconde fleur !

Cette distinction récompense de le travail de la Ville de Langueux en matière d’aménagement paysager et de gestion. C’est l’aboutissement du travail mené au quotidien par toute l’équipe du service Espaces verts pour rendre Langueux accueillante et offrir à ses habitants un cadre de vie très agréable. Cette récompense valorise aussi l’engagement de la ville dans la mise en œuvre des méthodes les plus appropriées pour la défense de notre environnement et la préservation de la biodiversité.

Jury Villes Villages Fleuris 22.07.16 (3)

Les membres du jury

diplome villes villages fleuris

La Ville de Langueux reçoit sa deuxième fleur

 

 

 

 

 

 

 

 


ZOOM SUR LES ATOUTS DE NOTRE VILLE EN MATIÈRE D’AMÉNAGEMENT PAYSAGER

 Le Parc du Grand Pré

Après bientôt 10 ans d’existence le parc fait aujourd’hui partie intégrante de la vie des Langueusiens. Le service des espaces verts a su accompagner son évolution, en remaniant notamment certains secteurs paysagés telle que l’esplanade devant le centre culturel et ainsi permettre un fleurissement tout au long de l’année.

Au cœur de cet écrin de verdure, la maison de l’enfance « Les P’tites Pousses », ouverte en 2014, accueille chaque année 80 enfants dans un cadre verdoyant s’intégrant parfaitement à son environnement.

Depuis juin 2016, un « parcours bien-être » a été aménagé au cœur du parc. Des circuits allant de 500m à 1km permettent de pratiquer une activité physique adaptée à chacun.

Les jardins partagés de l’Orangerie

Fort du succès rencontré par les jardins des Grèves inaugurés en 2013 et partant de la sollicitation d’un collectif d’habitants du quartier, les jardins partagés de l’orangerie accueillent aujourd’hui 17 familles désireuses de partager leur passion du jardinage dans cet environnement plutôt urbain.

Le cimetière de Saint-Ilan

En 2015, des tapis de sedum ont été installés entre les monuments funéraires afin de permettre une végétalisation des inter-tombes et un entretien limité et plus naturel.

De plus, achevée au cours de cette année, l’extension du cimetière de Saint-Ilan va permettre une fermeture progressive du cimetière actuellement situé dans le centre-ville de Langueux. Cette extension se veut qualitative et préserve les perspectives paysagères. A terme, un espace vert au cœur du centre-ville pourrait voir le jour en lieu et place de l’ancien cimetière.

Langueux c’est aussi…

  • Un esprit créatif, comme par exemple avec la réalisation d’un mur végétal sur la place de l’église.
  • Une volonté de préserver les ressources naturelles: à cet effet, des puits communaux ont été remis en fonction afin de garantir un approvisionnement en eau pour l’arrosage des plantes et des massifs alentours (Office Culturel Langueusien, place de l’église), mais aussi pour une alimentation en eau des sanitaires de certaines écoles.
    Des récupérateurs d’eau pluviale sont aussi installés sur des bâtiments communaux, permettant une réutilisation de cette eau.
    Le terrain de football du bourg est arrosé à l’aide d’une cuve alimentée par un forage.
  • La valorisation de ses déchets verts: les déchets de taille d’arbres et d’arbustes sont broyés, puis réutilisés en paillage.
  • La maîtrise de la population des insectes nuisibles : phénomène de plus en plus récurrent, Langueux à comme d’autres communes vu apparaitre de nombreux nids de frelons asiatiques, menaçant la biodiversité environnante et notamment les abeilles ainsi, que des nids de chenilles processionnaires, très urticantes. Des pièges adaptés ont été posés.
  • L’évolution de ses méthodes de travail pour laquelle elle a reçu le prix régional zéro phyto en 2014.
  • Une prise en considération des enjeux naturels dans la révision de son Plan local d’urbanisme, pour une commune qui compte sur ses 903 ha, pas loin de 283 ha d’espaces naturels.
  • Des projets à tous niveaux, mais tout aussi valorisants :
    • sollicité par le magasin Leroy Merlin, soucieux de réduire l’impact de ses activités sur l’environnement et aussi d’assurer une gestion pérenne des ressources forestières et en partenariat avec la société « reforest’ action », il est prévu la plantation de près de 1 200 arbres sur le territoire communal, site de Douvenant.
    • Un projet éco citoyen, rue de Rennes mené par la jeune Léa, 12 ans qui a sollicité la commune afin de mettre en place un espace dédié à la culture jardinière accessible à tous, sur la base des « incroyables comestibles ».

Par l’ensemble de ses actions et la valorisation de son territoire, qu’elle soit quotidienne ou ponctuelle, la ville de Langueux marque sa ferme volonté d’améliorer et de préserver durablement la qualité de vie des Langueusiens, mais aussi des générations futures.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager cette page sur :